Flâner

Patrimoine des communes

Déambulez dans les rues et sur les chemins de traverse des 12 communes qui composent le Mirebalais : Amberre, Chouppes, Champigny le Sec, Cherves, Coussay, Cuhon, Maisonneuve, Massognes, Mirebeau, Thurageau, Varennes, Vouzailles

Découvrez un patrimoine religieux varié qui vous transportera de l’art roman au XIXème siècle,

Contemplez les châteaux et fortifications médiévales, pigeonniers et moulins à vent,

Allez à la rencontre des personnalités locales et les empreintes de leur passage.

 

Calvaire de Gâtine

Calvaire (4)C’est au sommet de la colline de Gâtine que l’abbé Vachère construit en 1910 un calvaire. Au pied des trois croix, des statues représentent la crucifixion. Mais si le lieu est remarquable, c’est aussi par la légende extraordinaire qui y est attachée, car l’abbé Vachère déchaine les passions lorsque du sang se met à couler des statues de la Vierge et du Christ. 2 000 soldats en manœuvres l’auraient ainsi constaté de visu en 1912. L’abbé Vachère sera excommunié en avril 1914.

A Mirebeau, prendre la direction de Champigny-le-Sec. A la sortie de la ville, prenez l’escalier sur votre gauche et traverser le champs.

 

Fontaines Mirebalaises

Les fontaines s’égrènent toute autour de Mirebeau, témoins de l’activité économique ou de la vie quotidienne de la ville à travers les siècles. Une invitation à la balade et au pique-nique.

Circuit non balisé disponible sous forme de géocaching ou sur demande à la Maison du Tourisme.

Fontaine de la Madeleine

Cette source communale alimente plusieurs étangs, ruisseaux et puits comme celui de la place de Mirebeau. Elle est alimentée par un courant souterrain se trouvant sous l’église Notre Dame. Cette fontaine alimentait 3 tanneries, puis la machine à vapeur de l’usine électrique.

Rendez-vous rue de la Madeleine

La Fontaine du Baconnet

fontaine baconnetCette fontaine est la plus importante en terme de débit. On retrouve sur une pierre des inscriptions latines qui dateraient de l’époque Gothique. Tables de pique-nique à disposition.

Sortie de Mirebeau, route d’Amberre

La Fontaine aux Femmes

fontaine aux femmesElle était le lieu où les femmes atteintes de la lèpre pouvaient se laver. Elle a longtemps alimenté Mirebeau en eau potable. Située à l’entrée d’un site gallo romain, elle conserve une niche surmontée d’une accolade. Tables de pique-nique à disposition.

Rue de Sainte Radegonde, direction Thurageau

La Fontaine Saint-Martin

En limite de commune, cette fontaine était autrefois prêtée aux habitants d’Amberre. On dit que l’eau de cette source guérissait les coliques des nourrissons. Elle permettait de laver la laine de mouton.

Route d’Amberre, à mi-chemin entre les deux communes

La Fontaine Bertaude

Les femmes venaient y laver leurs peaux de moutons et tout laisse supposer qu’elle servait de lavoir. La rivière  « L’ Envigne » y prend sa source.

Route de Doussay

La fontaine aux Hommes

C’était où les lépreux hommes étaient autorisés à se laver. La lèpre répandait la terreur, c’est pourquoi les deux fontaines sont situées à l’extérieur de Mirebeau.

Route du cimetière

Baudets du Poitou

Baudets Saint Martin 3Avec ses longs poils hirsutes, le baudet du Poitou est facilement identifiable. Plus ancienne race d’ânes française, il constitue l’emblème de Mirebeau. Il faut dire que la légende veut que la ville ait été sauvée d’une attaque des protestants, grâce aux braiements de plusieurs d’entre eux.

Originaire de l’ouest de la France, le baudet du Poitou brille également par son endurance et sa robustesse. Il a notamment été mis à contribution pour la production de mulets, par croisement avec la jument mulassière poitevine, jusqu’au XIXe siècle. Depuis 1980, un plan de sauvegarde est en œuvre. Les deux tiers du cheptel sont élevés dans le Poitou.

Pour découvrir des baudets du Poitou, rendez-vous à l’étang Saint-Martin à Varennes.

Oiseaux de plaines d’exception

Outarde canepetiére mâleJohan TILLET (111)C’est un oiseau rare qui a trouvé refuge dans les plaines du Mirebalais : l’outarde canepetière apprécie les vastes étendues de culture céréalières qui façonnent le paysage à perte de vue. Alors qu’elle a disparu de la plupart des régions de France, le Poitou-Charentes accueille la dernière population d’outardes migratrices en Europe. Vous pourrez peut-être en croiser lors de randonnées, près de Cherves ou Massognes.

Retenues comme zones de protection spéciales dans le cadre du réseau Natura 2000, les plaines du Mirebalais accueillent également d’autres espèces d’intérêt européen comme le bruant ortolan, les busards cendrés en Saint-Martin, l’œdicnème criard, l’alouette calandrelle ou le pipit rousseline.

L’association « Les Gens de Cherves » organise des sorties naturalistes pour découvrir ces oiseaux de plaine en partenariat avec la Ligue de Protection des Oiseaux de la Vienne. D’autres balades sont proposées sur la thématique de la végétation de printemps et d’automne. Plus d’informations : www.gensdecherves.free.fr ou http://vienne.lpo.fr

Georges David

Georges DavisEn visitant Mirebeau, vous marcherez sur les pas de Georges David. Né à Richelieu, l’horloger, écrivain, poète et musicien a marqué l’histoire de Mirebeau, où il s’est éteint en 1963. Dans ses œuvres, il dépeint la vie provinciale au XIXe siècle, en s’inspirant de la cité et de ses habitants. Le collège de la ville porte désormais son nom. La mairie de Mirebeau conserve précieusement de nombreux objets lui ayant appartenu, notamment des écrits et des partitions. Ils étaient autrefois visibles dans un musée aujourd’hui fermé.